• DRAMA | Ruler : Master of the Mask

     

    RULER : MASTER OF THE MASK 

        DRAMA CORÉEN    

     

    Au XVIIIe siècle, durant la dynastie Joseon, le prince héritier Lee Sun se bat contre le groupe Pyeonsu qui dirige secrètement le pays par son monopole sur l'eau potable. Le prince va alors devenir l'espoir du peuple. Nul ne connaît son visage, le roi l'obligeant celui-ci à porter un masque depuis son enfance, afin de le protéger de Pyeonsu. Avec l'aide de Ga Eun, la femme qu'il aime, Lee Sun va devoir surmonter les difficultés et devenir un véritable dirigeant.    [ + D'INFOS • TRAILER • FAN MV ]

    À l’époque de sa diffusion, Ruler : Master of the Mask avait vraiment de quoi me donner envie avec ses thèmes principaux, les premières affiches qui étaient vraiment très belles ainsi qu’un casting familier - qui avait quand même encore besoin de faire ses preuves. J’étais cependant loin de m’attendre au drama de l’année, ce qui ne m’a pas empêché d’en sortir déçue.

    Entre quelques facilités concernant certains points de l’intrigue, une dose si grande de tragique que ça en est venu à me paraitre grotesque, ainsi que des personnages pour la plupart peu convaincants, les épisodes ont peu à peu finit par m’ennuyer. Le tout en soi n’est pas foncièrement mauvais et se regarde assez facilement, mais il est pourtant facile de remarquer des défauts qui restent très en surface au tout début pour finir par se dévoiler au fil de l’avancée de l’histoire. J’ai trouvé que le potentiel des acteurs était pour la plupart gâché à cause d’une interprétation qui sonnait parfois trop fausse. Ga Eun - et ses airs de jeune fille en détresse - me paraissait très fade et n’avait clairement pas de quoi être en tête d’affiche. Le cas du prince Lee Sun était un peu moins grave bien que j’en attendais plus d’un personnage souhaitant se battre contre les injustices faites à son peuple et qui la moitié du temps n'affichait qu'un air d'amoureux transi. Quant aux leads secondaires, si le faux Lee Sun apporte un enjeu supplémentaire au scénario, c’est bien Hwa Gun qui aura su me captiver du début à la fin. Enfin un personnage qui dégage quelque chose ! La romance est sans doute ce qui m’a le plus déçue et ce qui pénalise le plus le drama en mon sens. L’alchimie n’était clairement pas présente et l’histoire autour de Ga Eun et Lee Sun trop simple. Je n’ai donc pas pu accrocher aussi bien que je ne l’aurais voulu à l’histoire qui a tout de même eu le mérite de garder mon attention jusqu’à la fin, intéressante sur certains points. Heureusement, le visuel et l’évolution des personnages - qui ne restent pas indéfiniment de tendres gamins insouciants - ont au moins eu le don de me satisfaire. Je ne le conseille cependant pas, le tout pouvant selon moi décevoir et être facilement oublié.

    Ruler : Master of the Mask | Moorim SchoolRuler : Master of the Mask | Moorim SchoolRuler : Master of the Mask | Moorim SchoolRuler : Master of the Mask | Moorim SchoolRuler : Master of the Mask | Moorim SchoolRuler : Master of the Mask | Moorim SchoolRuler : Master of the Mask | Moorim SchoolRuler : Master of the Mask | Moorim SchoolRuler : Master of the Mask | Moorim SchoolRuler : Master of the Mask | Moorim School

     

    DISPONIBLE SUR NETFLIX  !



    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :