• Lux T1 - Jennifer L. Armentrout

     

    OBSIDIENNE

       Lux T1   

     

     

     

        COUP DE ♥    

     

     

     

    Jennifer L. Armentrout 2014 J'ai Lu

    Fantastique - Young Adult

     

     

      

     

      ___________________________________________

     

              « Beau visage. Corps parfait. Caractère de                 cochon. C'était un peu la sainte trinité du mec           canon. »

       

    Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf à rencontrer des voisins de son âge. Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant ! Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre œil la froide suffisance de Daemon. Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ?

      


     

     

    Il n'y a aucun spoiler, lisez donc sans craintes.
     

    Lux est une saga dont vous avez surement dû entendre parler. Véritable carton aux Etats-Unis, l’auteur n’a pourtant pas choisi de mettre en scène le genre de créatures que l’on retrouve pourtant habituellement dans le genre fantastique. Adieu vampires et loups-garous parfois faussement virils, Lux nous propose un genre bien différent et pour le moins inattendu. Malgré une parution très espacée en France, je n’ai à l'époque pas pu m’empêcher de me jeter sur le seul et unique tome paru : Obsidienne. Tout en gardant une structure et un déroulé simple, ce premier tome s’avère être très efficace et la plume de Jennifer L. Armentrout n’y est clairement pas pour rien

    O
    n fait dès les premières pages la connaissance de Katy. Tout juste débarquée de la ville, la jeune blogueuse passionnée par les livres fait très rapidement la connaissance de ces deux voisins, jumeaux aux caractères très opposés : alors que Dee a tout d’une personne sympathique, de nature enjouée mais surtout remplie de bonnes intentions, Daemon a tout du parfait crétin. Ce dernier ne se gène d’ailleurs pas pour faire passer notre héroïne par tous les états et sentiments possibles, même les plus inenvisageables à leurs yeux

    Pour commencer, je dois bien avouer que, pour une fois, la quatrième de couverture a bien fait son job. On ne nous y dévoile pas sur quoi repose le côté fantastique de l’histoire, et c’est d’ailleurs ce qui rend le suspens d’autant plus présent. Il est ainsi plus facile de se glisser dans la peau de Katy qui découvre ses deux voisins en même temps que le lecteur. Si elle et Dee se sont pour ainsi dire bien trouvées, on ne peut pas en dire autant du coté de sa relation avec Daemon. Ce dernier la met plusieurs fois en garde, la repousse mais il faut vraiment être aveugle pour ne pas desceller des sentiments contradictoires en lui. Katy le rend curieux mais également tendre et attentif, ce que cette dernière, très attentive face aux choses qui l’entourent, ne peut s’empêcher de remarquer. Finalement, il n’y a pas tant de choses à dire sur l’histoire qui se déroule de manière simple et pourtant surprend par certains de ses aspects, mais surtout nous tient clairement en haleine face à un duo explosif qui tient la route jusqu’au bout

    La saga comptant cinq tomes et d’autres bouquins optionnels, on a donc plutôt intérêt d’aimer ses personnages. Heureusement, l’auteur a fait du bon boulot en les rendant attachants au possible. L’habitude m’avait fait imaginer, et ce avant l’ouverture du livre, une Katy plutôt fragile - un cas assez typique me direz-vous - ce qui fait que sa répartie m’a d’autant plus étonnée. Ce n’est clairement pas pour rien que Daemon l’associe souvent à un chat qui griffe. Avec une héroïne aussi courageuse que farouche, ce dernier a donc bien de quoi occuper son temps libre lorsque celle-ci ne se trouve pas avec Dee. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié découvrir les aspirations de Daemon qui souhaite plus que tout protéger sa soeur, allant jusqu’à donner cette illusion de rancoeur envers Kat. Il a des responsabilités qu’il semble prendre très au sérieux, bien trop mature pour son âge. Bien que ce soit simple, c’est bien ce qui m’a fait craqué chez lui - et puis bon on parle de Daemon quand même

    Finalement, beaucoup de positifs pour très peu, voire aucune erreur valable. Obsidienne a de quoi être un bon mélange d’action et de romance qui malgré l’illusion de simplicité cache un secret que je vous laisse découvrir par vous-même.
       

    Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1
     

     


     

    - LES TOMES DE LA SÉRIE - 

    Série terminée.

     

    Cliquez sur les couvertures pour lire ma critique si disponible.

    Lux T1 - Jennifer L. Armentrout       Lux T1 - Jennifer L. Armentrout       Lux T1 - Jennifer L. Armentrout       Lux T1 - Jennifer L. Armentrout       Lux T1 - Jennifer L. Armentrout

                     07.2017                                      09.2014                                        07.2017                                      08.2015                                       09.2016   

    Lux T1 - Jennifer L. Armentrout       Lux T1 - Jennifer L. Armentrout

                                                                                                       10.2016                                      04.2017

      
            


    votre commentaire
  •  

    OBSIDIENNE

       Lux T2   

     

     

     

     

     

    Jennifer L. Armentrout 2015 J'ai Lu

    Fantastique - Young Adult

     

     

     

     

      ___________________________________________

     

                « Les mots étaient le plus puissant des             instruments. Simple et souvent sous-estimé. Ils avaient la capacité de guérir. De détruire. »


       

    Depuis sa rencontre avec Dee et Daemon Black, la vie de Katy a changé du tout au tout. Car si Dee est une amie adorable dotée d’un frère terriblement sexy, ils n’en sont pas moins une source d’ennuis quasi intarissable… Entre la Défense qui cherche à tout prix à savoir de quoi Daemon est capable et la mystérieuse « trace » qui poursuit Katy, le lien qui l’unit au jeune homme sera mis à rude épreuve

    Un péril plus grand que celui de la vérité ? Rien n’est moins sûr. Personne n'est vraiment ce qu'il semble être et certains ne survivront pas aux mensonges.

      


     

     

    Il n'y a aucun spoiler concernant ce tome mais certains éléments des précédents peuvent être présents.
     

    Quel plaisir de pouvoir poursuivre cette saga ! Je pense ne pas me tromper en vous disant qu'elle a un effet sur moi que beaucoup de livres n'arrivent pas à me procurer. Tout en restant simple, l’histoire possède un charme que je ne peux nier. Si Obsidienne fut une très bonne découverte, ce second tome fut tout aussi bon, introduisant de nouveaux éléments qui ont de quoi relancer l’intrigue. Et avec des personnages aussi charmants, on peut dire que Jennifer L. Armentrout est parvenu à trouver la bonne recette

    La fin d’Obsidienne nous laissait face à un Daemon prêt à tout pour prouver à Katy les sentiments qu’il n’a pu empêcher de développer envers elle existent bel et bien. Malgré de nombreuses crasses - que j’ai suivi avec beaucoup d’attention - ce dernier est bien décidé à mettre à nu ses sentiments afin de prouver sa bonne foi. Seul bémol, Katy n’y croit pas un traitre mot. Loin d’être assez faible pour se jeter corps et âmes dans ses bras, elle compte bien le faire galérer, et ça, pour notre plus grand bonheur

    L’intrigue de ce second tome est plutôt bien élaborée. On sort de tout ce côté introductif pour pouvoir avancer du côté paranormal. En effet, suite aux événements de la fin d’Obsidienne, Kat remarque certains changements qui demandent explications. Pourtant, même Daemon ne peut lui en apprendre plus sur les plusieurs phénomènes qu’elle ne peut contrôler. En parallèle, ce dernier tente de la reconquérir, et ce pour notre plus grand plaisir. L’attention qu’il lui dédit est décuplée de bien des manières, ce qui semble l’étonner lui-même. Plusieurs des personnages secondaires tels que Dee ou encore les triplés sont un peu plus effacés pour laisser place à un nouvel élément qui prend son importance au fil des pages. En effet, ce tome-ci introduit le personnage de Blake qui malgré son apparence de fan de surf semble un peu trop gentil pour ne pas agir de manière intéressée. Le tout sera ici de découvrir la raison de cet intérêt soudain et de découvrir qui de Kat et Daemon a véritablement raison à son sujet. Bien que ce côté-là de l’intrigue m’a bien moins intéressée - Daemon fait clairement de l’ombre à Blake - je dois bien admettre que le fait que tout tourne autour d’un seul et même personnage fonctionne très bien ici

    Comme évoqué précédemment, certains personnages font leur entrée tandis que d’autres se montreront très effacés contrairement au premier tome. En plus de Blake, on découvre le nouveau copain de la mère de Katy qui entre dans la vie de cette dernière de manière inopinée. Malgré le côté paranormal de la série, cela nous rappelle à quel point Kat est une fille normale qui doit accepter la mort de son père et l’arrivée d’autres hommes dans sa vie. Heureusement, la présence de Daemon est aussi bénéfique pour le lecteur que pour elle. Ce second tome nous offre de très beaux passages qui sauront vous faire sourire. Il est clair que niveau complicité, on est très bien servis ! Dommage que les moments entre Dee et Katy soient si peu nombreux

    En clair, Onyx me prouve bien une nouvelle fois tout le talent de son auteur qui poursuit très justement cette histoire - malgré le côté parfois agaçant de Kat. De plus, le prochain tome s’annonce explosif vu le retournement de situation que nous offre la fin mais surtout la toute dernière page.

     

    Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1

     


     

    - LES TOMES DE LA SÉRIE - 

    Série terminée.

     

    Cliquez sur les couvertures pour lire ma critique si disponible.

    Lux T1 - Jennifer L. Armentrout       Lux T1 - Jennifer L. Armentrout       Lux T1 - Jennifer L. Armentrout       Lux T1 - Jennifer L. Armentrout       Lux T1 - Jennifer L. Armentrout

                     07.2017                                      09.2014                                        07.2017                                      08.2015                                       09.2016   

    Lux T1 - Jennifer L. Armentrout       Lux T1 - Jennifer L. Armentrout

                                                                                                       10.2016                                      04.2017

      
            


    votre commentaire
  • Covenant T1 - Jennifer L. Armentrout

     

    SANG-MÊLÉ

       Covenant T1   

     

     

     

    Jennifer L. Armentrout 2017 J'ai Lu

    Fantastique - Young Adult

     

     

      

     

      ___________________________________________

     

        « Tu tueras ceux que tu aimes. C'est inscrit dans           ton sang et tel est ton destin. Ainsi ont parlé les        dieux et tel est ce qu'ils ont prévu pour toi. »

     


     

    Sur une île au large de la Caroline du Nord vivent les hematoï, des individus au sang pur et aux pouvoirs divins capables de maîtriser les quatre éléments. Ceux dont la lignée a connu un métissage sont contraints de choisir leur destin : intégrer le corps des Sentinelles du Covenant pour chasser les démons, leurs ennemis originels, ou être réduits à la servitude

    De retour depuis peu au Covenant pour des raisons qui lui appartiennent, Alexandria n’a pas le choix : fille d’une hématoï et d’un simple mortel, elle se doit de réussir l’examen lui permettant de devenir Sentinelle. L’institution applique une discipline de fer, et les relations entre les sang-pur et les sang-mêlé sont formellement interdites, sous peine d’exclusion, ou pire. Une règle qui pourrait être simple si Aiden, un sang-pur aux yeux couleur d’orage qu’Alex convoite depuis toujours, n’avait pas été désigné comme son entraîneur personnel ...

     


     

     

    Il n'y a aucun spoiler, lisez donc sans craintes.

    L’annonce d’une nouvelle saga de Jennifer L. Armentrout fut plus qu’une bonne nouvelle pour moi. Un très grand nombre de ses bouquins ont pu me prouver à quel point elle avait un don pour l’écriture, pour embarquer le lecteur, avec un style fluide et très facilement appréciable. Pourtant, Covenant a bien tardé à débarquer en France, plusieurs années à vrai dire

    Il est question dans ce premier tome d’Alexandria qui tente du mieux qu’elle le peut d’avoir l’air normale, avec un petit-ami normal et une vie normale. Mais ses origines finissent par la rattraper après quelques années passées loin de l’académie dans laquelle elle devrait se trouver, le Covenant, où elle y suivait un enseignement afin de devenir une sentinelle, dans le but de pouvoir défendre les siens du danger qui les menace chaque jour. Fille d’une hématoï, sangs-purs qui descendent des dieux, et d’un mortel, elle possède la capacité de pouvoir voir les démons. C’est une capacité que les sang-pur, eux, ne possèdent pas, ce qui les rend d’autant plus vulnérable en plus du fait que leur sang s’avère être un repas délicieux pour ces monstres. C’est pourquoi, sans défenses dans un endroit rempli d’humains, elle ne pourra rien faire lorsque sa mère se fera dévorer. La seule solution qui lui reste est donc de rentrer au Covenant et d’y affronter les conséquences des choix de sa mère, pour le meilleur comme pour le pire

    Comme vous pouvez le voir, on est loin d’être face à une histoire simple. Pourtant, malgré sa fluidité et la rapidité à la lire, on ressent plusieurs longueurs dues à un rythme assez irrégulier. De plus, même si l’histoire est bien construite et si le contexte est très accrocheur, je ne peux m’empêcher de penser que la précédente saga de l’auteur, Lux, m’a fait ressentir des émotions bien plus réelles et vivantes que ce premier tome de Covenant tarde à montrer. Tous les éléments sont pourtant bien présent pour en faire un bon livre avec un fil conducteur sympathique à découvrir bien que léger : l’apprentissage d’Alexandria qui déterminera son avenir. Bien entendu, tout une intrigue se construit autour de cela, qu’elle soit amoureuse ou bien plus ancrée dans l’aspect dramatique de l’histoire, en lien avec une mythologie en lien avec les Dieux encore peu exploitée mais qui risque de nous surprendre.

    Alex est d’ailleurs une adolescente parfois assez têtue et agaçante, mais encore une fois le livre n’en est pas victime puisqu’il est en réalité plaisant de suivre le déroulé de l’histoire derrière ses yeux. Il fut d’ailleurs facile pour moi de la comprendre puisqu’après tout, elle reste une adolescente de dix-sept ans à qui l’on a caché bien trop de choses et qui se retrouve d’un coup confronté à toute une intrigue. J’espère donc que la série en profitera pour la faire gagner en maturité au fil des tomes. Opposé à son caractère explosif, Aiden est quelqu’un de bien plus classique, calme et mesuré, à l’image de beaucoup de sangs-purs. Dans une relation maitre / élève - qu’Alexandria a bien envie de dépasser - aucun faux pas n’est permis de son côté, surtout lorsque l’on sait qu’une relation entre sang-pur et sang-mêlée est d’ors et déjà condamnée. C’est d’ailleurs au travers de ce genre de complication que divers thèmes importants sont abordés, notamment portés sur la différence et sur l’acceptation. Cependant, même si les liens qui se créent entre eux m’ont bien plus, je n’ai pu m’empêcher de m’intéresser au personnage de Seth, nouveau arrivé au rôle assez important dans toute cette communauté, qui s’avère être un obstacle intéressant

    Malgré une mythologie autour des dieux grecs plutôt bien trouvée, on en explique peu à ce sujet et l’histoire tarde un peu à réveiller en nous des sentiments forts qui font justement ressortir certains livres d’autres. Ici, on est face à un premier tome un peu trop introductif à mon gout, malgré le fait qu'action et  rebondissements soit au rendez-vous, et qui tarde donc à nous embarquer. Il reste tout de même un très bon livre, en espérant que l'histoire prendra de la saveur au fil des tomes.

     

    Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1

     


     

    - LES TOMES DE LA SÉRIE - 

    Série terminée.

     

    Cliquez sur les couvertures pour lire ma critique si disponible.

    Covenant T1 - Jennifer L. Armentrout       Covenant T1 - Jennifer L. Armentrout       Covenant T1 - Jennifer L. Armentrout     Covenant T1 - Jennifer L. Armentrout

                                                09.2017                                    04.2018                                   10.2018                                  04.2019

    Covenant T1 - Jennifer L. Armentrout     Covenant T1 - Jennifer L. Armentrout

                                                                                             01.2019                                 06.2019

      

     


    votre commentaire
  •  

    NE ME RÉSISTE PAS

       Insaisissable T1.5   

     

     

     

    Tahereh Mafi 2013 Michel Lafon

    Dystopie - Young Adult

     

     

     

     

     

      ___________________________________________

     

        « Je me suis construit la réputation d'un monstre                froid et insensible qui ne craint rien et se                 moque de tout. Mais tout ça est parfaitement        trompeur. Parce qu'en vérité, je ne suis qu'un lâche. » 

        

    Juliette a trompé la vigilance de Warner, en le séduisant et en lui infligeant une terrible blessure. Elle s’est enfuie avec l’aide d’Adam et de Kenji. Le père de Warner, le Commandant suprême, compte bien faire payer à ces trois rebelles le prix de leur trahison.

    Et pour Juliette, ce sera sa vie.

      


      

     

    Il n'y a aucun spoiler, lisez donc sans craintes.

    Après un premier tome qui m’avait laissée à la fois satisfaite et curieuse, quel plaisir j’ai eu de me lancer dans ce hors-série qui avait les arguments pour me convaincre, ou du moins un tout particulier : Warner. Tahereh Mafi a eu l’excellente idée de nous offrir une centaine de pages sur le point de vue de ce personnage, ce qui s’avère très intéressant et utile puisqu’il risque de se retrouver au centre de cette saga.

    Le personnage de Warner a su dès le début retenir mon attention lors du précédent tome. Au tout départ présenté comme un jeune homme de dix-neuf ans terrifiant et parfois incompréhensible, c’était curieuse par certains de ses aspects que je me suis lancée de ce premier spin-off. Le potentiel que j’avais flairé s’y est donc révélé exact puisqu’il s’y est révélé être le genre de personnage à double facette, que l’auteur nous présente comme un parfait antagoniste au tout départ alors que sa place dans le récit risque d’être totalement différente. En effet, bon nombre de ses actions peuvent être perçues différemment une fois plongé dans les pensées de ce bien moins mystérieux personnage. J’ai d’ailleurs bien aimé le fait que l’auteur aille jusqu’à nous laisser découvrir son penchant pour les chaussettes, qui sont d’ailleurs – notons-le – le tout premier vêtement qu’il revêtit. D’autres éléments nous présentent, en plus de ça, un personnage complètement plus intéressant qu’Adampourtant présenté au tout départ comme le potentiel protagoniste masculin de cette série – qui avait fini par me lasser malgré ses bonnes intentions. Avec Warner, on a vraiment un personnage profond et torturé, représentatif de son humanité, et qui dégage ce quelque chose en plus.

    S
    eulement, et même si je confirme le fait que ce spin-off ait été une excellente idée, nous n’avons pas vraiment d’éléments essentiels au niveau de la trame principale. On pourrait très bien passer à côté, même si l’on passerait également à côté d’un aspect de la personnalité de Warner qui risque de nous guider lors de la lecture du second tome. Je reprocherais également la longueur de ce récit qui est vraiment très court. Heureusement la transition du premier tome au second tome au travers de ce spin-off a été bien menée, puisqu’au début nous nous retrouvons peu après les événements du tome un pour finir avec une scène que l’on retrouve dans le tome suivant.

     

    Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1

     


     

    - LES TOMES DE LA SÉRIE - 

    Série en cours de publication ( 6 tomes sur 8 parus en France ).

     

    Cliquez sur les couvertures pour lire ma critique si disponible.

    Insaisissable T1 - Tahereh Mafi       Insaisissable T1 - Tahereh Mafi       Insaisissable T1 - Tahereh Mafi       Insaisissable T1 - Tahereh Mafi

                                               10.2012                                         10.2013                                      04.2013                                       03.2014               

     a

    Insaisissable T1 - Tahereh Mafi     Insaisissable T1.5 - Tahereh Mafi

                                                                                                       10.2018                                     05.2019

     

     


    votre commentaire

  • When it's real - Erin Watt

     

    WHEN IT'S REAL 

     

     

     

    Erin Watt 2018 Hugo Roman

    Romance - Young Adult

     

     

     

     

     

      ___________________________________________

     

        « Les bonnes relations vous mettent le coeur en feu              et brûlent tout ce qui ne sert à rien afin                    de vous sublimer, de tirer le meilleur de vous.           Elle en fait partie. » 

     

        
     

    Mesdames et messieurs, voici Oakley Ford ! Popstar célébrissime, en une de tous les magazines, des millions de fans, et surtout... un caractère bien trempé !

    À première vue, Oakley semble avoir tout pour lui, mais sa famille est en train d'exploser en vol. Et malheureusement, sa musique et son inspiration aussi. Après une énième frasque relatée dans les tabloïds, son équipe doit réagir : il lui faut redorer son image au plus vite ! Trouver une fausse petite amie, une fille douce et sage, qui prouvera au monde entier qu'il a changé..

    C'est là que Vaughn Bennett entre en scène. Grande soeur dévouée, étudiante et serveuse à temps partiel : en quelques mots, le prototype même de la fille normale. La preuve : elle n'aurait jamais accepté cette mission si sa famille n'avait pas des soucis d'argent. Elle n'a pas vraiment le choix. Et il faut dire que la magie et les paillettes d'Hollywood sont loin de lui déplaire

    Mais en ce qui concerne Oakley, c'est une autre affaire. Cet abruti prétentieux, terriblement égoïste ? Ce n'est pas comme s'ils allaient vraiment craquer l'un pour l'autre dans la vraie vie ! N'est-ce pas ?

     


     

     

    Il n'y a aucun spoiler, lisez donc sans craintes.
     

    J’admets que ma lecture de When It’s Real n’a pas été aussi chaotique que j’aurais pu l’imaginer et a même été plutôt rapide et agréable. En sachant que je n’avais pas tellement accroché au style des deux auteurs lors de ma lecture du premier tome de leur saga Les Héritiers que j’avais trouvé un peu trop superficiel sur les bords – je ressors plutôt satisfaite de ma lecture malgré quelques défauts qui je l’avoue m’ont laissé un arrière-goût amer. Dommage en sachant que les romans de la collection New Way proposent très souvent des histoires avec ce petit quelque chose qui sait faire la différence

    On se retrouve donc tout droit plongé dans le point de vue de deux adolescents que tout oppose. Vaughn est pour ainsi dire l’archétype de la fille banale à laquelle une superstar très capricieuse comme Oakley Ford ne peut s’intéresser. D’ailleurs, rien ne semble intéresser ce dernier : sa famille est déjà partie en miette, il n’a pas sorti d’albums depuis ses 17 ans et sa popularité en chute libre a le don d’attirer des personnes mal attentionnées. A côté de ça, et comme toute adolescente de 17 ans, Vaughn possède également les siens qui sont tout autant importants à ses yeux : orpheline depuis deux ans, c’est soutenue par sa sœur et son petit ami qu’elle essaye de combattre les aléas de la vie

    Je vous passe le comment du pourquoi la route de ces deux jeunes gens s’est croisée, qui à la rigueur ne m’a pas tant que ça dérangée et pourrait même vous faire rire. Je pense que ce qui fait le plus défaut à ce roman est sans doute le choix de se protéger derrière une facilité évidente. En effet, bien que le scénario dès le résumé ne semble pas casser des mines, l’histoire aurait pu être très bien menée. Pourtant, et alors que je trouvais ma lecture très fluide, je n’ai pas pu m’empêcher de grincer des dents de trop nombreuses fois ! En effet, même si en général le scénario ne peut être associé à la réalité, en tant que lecteur il est normal de vouloir se laisser convaincre. Avec ce genre d’histoire, c’est à l’auteur de nous pousser à croire que tout n’est pas autant tiré par les cheveux que l’on pouvait le penser au départ. De ce fait, même si l’écriture fluide a été l’un des atouts de ma lecture, beaucoup d’éléments m’ont clairement fait revenir sur terre. Gros point noir notamment sur la relation entre Vaughn et W, son petit ami depuis deux ans, qui n’avait absolument rien de crédible et qui semble être un obstacle insipide quant à la relation entre nos deux héros. Comment deux personnes ayant un minimum logique peuvent être capable de tolérer le fait qu’un obstacle aussi flagrant qu’Oak puisse se glisser entre elles ? Il en est de même pour les managers d’Oakley et leurs idées absolument pas crédibles qui poussaient le truc un peu trop loin à mon goût, surtout lorsque l’on sait que tout ça a pour but d’impressionner un producteur en lui affichant une vie stable

    J’irais même jusqu’à dire qu’on ne voit pas vraiment les pages défiler, ce qui ici est également révélateur d’un manque de matière qui ne m’a pas échappé. En effet, beaucoup d'aspects de la relation entre Oak et Vaughn ne sont pas assez développés, notamment les traumatismes passés qui les rendent d’autant plus humains. Par moments, je me disais que c’était un peu trop facile et que les choses étaient forcées. Heureusement, on s’attache tout de même aux personnages, au risque de les oublier assez facilement

    L’intrigue ne renouvelle donc clairement pas le genre, pourtant c’est le type d’histoire à laquelle on ne dit pas non, avant tout par curiosité et par recherche de simplicité. Dommage qu’on n’ait pas choisit de privilégier le côté écriture de paroles qui aurait d’autant plus rendue l’histoire humaine et crédible, surtout pour une histoire qui tient debout à peu de choses près.
       

    Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1Red Queen | tome 1

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique