• SÉRIE | Séries originales Netflix #2 ( Spinning Out S1, The Witcher S1, Ragnarok S1 )

     Séries origines Netflix #1

    Bien que Netflix soit une plateforme qui propose du contenu diversifié et ayant déjà été diffusé dans notre pays, on ne peut passer à côté de leurs programmes originaux qui retiennent souvent l’attention : des saisons courtes, des thèmes parfois originaux et intéressants, des productions venant des quatre coins du monde et un contenu exclusif. Forcément, lorsque les calendriers des parutions du mois sont publiés, ce sont ces dernières qui m’intéressent le plus et je vous propose donc mon retour sur trois d’entre elles !

     


     

    Survolez les affiches pour plus de renseignements.

    SPINNING OUT S1

    USA | 2020
     |  1 saison ( terminé )
     
    Lorsqu'une terrible chute menace sa carrière de patineuse de compétition, Kat Baker saisit une chance de poursuivre son rêve olympique, au risque de tout perdre. Dans Spinning Out, Kat affronte ses propres démons et traverse les épreuves, tant sur la glace que dans la vie.
     
    6/10


     
    THE WITCHER S1

    USA | 2019
     |  1 saison ( en cours )
     
    Inspiré de la saga fantastique à succès, The Witcher est un conte épique portant sur le destin et la famille. C’est l’histoire du destin entrelacé de trois individus dans le vaste monde du Continent où humains, elfes, sorciers, gnomes et monstres se battent pour survivre et prospérer, et où le bien et le mal peinent à se différencier.
     
    7.5/10
     
    RAGNAROK S1

    Norvège | 2020
     |  1 saison ( en cours )
     
    Dans un village norvégien pollué et troublé par la fonte des glaciers, la fin des temps semble bien réelle. Mais un combat doit opposer une légende à un mal ancestral.
     
    5/10


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    _____

    SPINNING OUT S1 ( 2020 )
     | ★★★☆☆ : Sous ses airs de série adolescente - avec tous les artifices qui vont avec - Spinning Out a le mérite de s’améliorer, passant d’un début très maladroit et superficiel à une histoire qui ne se veut pas dénuée de messages. Si on a clairement affaire à une série adolescente consacrée au patinage, il n’est pas uniquement question de sport et de compétition. Spinning Out s’avère en effet être une série sur la santé mentale, abordant le thème peu répandu de la bipolarité de manière progressive, sans jamais brusquer, apportant à l’histoire plus de profondeur qu’elle n’y parait aux premiers abords. Kaya Scodelario s’avère ainsi être un bon choix pour camper le rôle de Kat, partagée entre ses rêves de patineuse et un environnement familial nocif. La série explore également le côté sombre d’un sport tel que le patinage - à l’image de bien d’autres. Les crises et conflits dépeints vont ainsi de la simple pression familiale et sociale aux troubles psychologiques, en passant par l’homosexualité, le racisme ou la pédophilie. Beaucoup de thèmes importants qui se mélangent, tellement de problèmes qu’ils en finissent parfois par faire perdre de la réalité au récit. Concernant les personnages, ils s’avèrent assez superficiel et caricaturaux : la petite soeur peste, le beau grosse riche et arrogant, les deux frères jumeaux un peu bêtes, la fille volontairement en retrait. Heureusement, l’attachement finit par arriver grâce au développement d’histoires individuelles - aux airs de déjà vu il faut bien se l’avouer - qui restent cependant encore trop en retrait. J’ai tout particulièrement apprécié le traitement des relations entre femmes, tournant avant tout autour de Kat et de sa famille assez spécial. En clair, c’est assez bancal mais ça reste bon public. En espérant que la suite abandonnera la sécurité pour développer le potentiel entrevu.    [ + D'INFOS • TRAILER • FAN MV ]

    _____

    THE WITCHER S1 ( 2019 ) | ★★★★☆ : Jusqu’à la sortie de cette première saison, j’étais ce que l’on peut clairement appeler une novice concernant tout ce qui entourait The Witcher. On peut donc dire que le pari est relevé de mon côté dans la mesure où l’univers dépeint dans cette saison introductive m’a bel et bien donné envie d’en apprendre plus. Série très attendue de 2019, on y suit les aventures de Geralt de Riv en tant que sorceleur qui chasse les monstres en arpentant les divers royaumes d’un continent fictif et fantastique. Son destin finira par lui faire croiser la route de Yennefer, une puissante sorcière et Ciri, une jeune princesse qui semble dotée d’un don particulier. Visuellement, le tout est agréable à regarder bien que l’aspect fantastique de l’histoire laissait à espérer bien plus de risques, notamment concernant des effets spéciaux pas toujours convaincants. De même, les personnages ne sont pas encore assez creusés à mon gout mis-à-part peut-être celui de Yennefer, qui m’a déjà fait bien plus d’effet qu’un Geralt manquant cruellement de charme et dont les aventures m’intéressent bien plus que le personnage en lui-même. Si les épisodes s’avèrent assez inégaux, le traitement de la temporalité - qui en a perdu beaucoup bien que beaucoup d’indices étaient présent - apporte un petit quelque chose de différent à ces huit premiers épisodes, nous permettant explorer chacun des trois personnages principaux de manière individuelleet donc d’autant plus savourer leur union. Le tout n’est parfois pas des plus clairs mais le potentiel est bien présent. À voir si la seconde saison améliorera certains aspects encore trop bancals.    [ + D'INFOS • TRAILER • OST • FAN MV ]

    _____

    RAGNAROK S1 ( 2020 ) | ★★★✯☆ : Quelle deception ! J’avais beaucoup d’espoir pour cette série sur la mythologie nordique portée par la problématique universelle du climat qui fait tant parler d’elle aujourd’hui. Je n’ai jamais rien eu contre le séries adolescentes, n’ayant moi-même pas encore passé la vingtaine, mais là c’est clairement vide, voire vide de sens pour tout vous dire. Cette première saison pourrait même faire office de simple introduction tant les éléments les plus interessants restent immobiles à la surface. On nous parlait d’une série sur la mythologie nordique, elle-même sous-entendu dès son titre.. alors pourquoi nous proposer un contenu si pauvre et inachevé ? Le côté adolescent ne m’aurait en rien déplu si les trois quart du reste ne s’étaient pas révélés aussi superficiels que les personnages eux-mêmes, pourtant assez intéressants dans leur début pour certains. En même temps, six épisodes de quarante-minutes ? C’est quasiment la moitié du réelle saison. Le sujet avait tout pour plaire et pourtant on ne cesse de l’effleurer jusqu’au dernier épisode dont la dernière scène semble elle-même coupée, soit disant pour nous donner envie de voir la suite qui on le devine sera plus spectaculaire que… ça, du pur divertissement et encore. Netflix a sans doute été meilleur dans sa publicité mensongère que les scénaristes dans l’exploitation de leurs idées.    [ + D'INFOS TRAILER ]


    Et de votre côté, quelles sont les dernières séries originales Netflix que vous ayez vu ou celles vous ayant le plus marqué ?

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :