•  

    RULER : MASTER OF THE MASK 

        DRAMA CORÉEN    

     

    Au XVIIIe siècle, durant la dynastie Joseon, le prince héritier Lee Sun se bat contre le groupe Pyeonsu qui dirige secrètement le pays par son monopole sur l'eau potable. Le prince va alors devenir l'espoir du peuple. Nul ne connaît son visage, le roi l'obligeant celui-ci à porter un masque depuis son enfance, afin de le protéger de Pyeonsu. Avec l'aide de Ga Eun, la femme qu'il aime, Lee Sun va devoir surmonter les difficultés et devenir un véritable dirigeant.    [ + D'INFOS • TRAILER • FAN MV ]

    À l’époque de sa diffusion, Ruler : Master of the Mask avait vraiment de quoi me donner envie avec ses thèmes principaux, les premières affiches qui étaient vraiment très belles ainsi qu’un casting familier - qui avait quand même encore besoin de faire ses preuves. J’étais cependant loin de m’attendre au drama de l’année, ce qui ne m’a pas empêché d’en sortir déçue.

    Entre quelques facilités concernant certains points de l’intrigue, une dose si grande de tragique que ça en est venu à me paraitre grotesque, ainsi que des personnages pour la plupart peu convaincants, les épisodes ont peu à peu finit par m’ennuyer. Le tout en soi n’est pas foncièrement mauvais et se regarde assez facilement, mais il est pourtant facile de remarquer des défauts qui restent très en surface au tout début pour finir par se dévoiler au fil de l’avancée de l’histoire. J’ai trouvé que le potentiel des acteurs était pour la plupart gâché à cause d’une interprétation qui sonnait parfois trop fausse. Ga Eun - et ses airs de jeune fille en détresse - me paraissait très fade et n’avait clairement pas de quoi être en tête d’affiche. Le cas du prince Lee Sun était un peu moins grave bien que j’en attendais plus d’un personnage souhaitant se battre contre les injustices faites à son peuple et qui la moitié du temps n'affichait qu'un air d'amoureux transi. Quant aux leads secondaires, si le faux Lee Sun apporte un enjeu supplémentaire au scénario, c’est bien Hwa Gun qui aura su me captiver du début à la fin. Enfin un personnage qui dégage quelque chose ! La romance est sans doute ce qui m’a le plus déçue et ce qui pénalise le plus le drama en mon sens. L’alchimie n’était clairement pas présente et l’histoire autour de Ga Eun et Lee Sun trop simple. Je n’ai donc pas pu accrocher aussi bien que je ne l’aurais voulu à l’histoire qui a tout de même eu le mérite de garder mon attention jusqu’à la fin, intéressante sur certains points. Heureusement, le visuel et l’évolution des personnages - qui ne restent pas indéfiniment de tendres gamins insouciants - ont au moins eu le don de me satisfaire. Je ne le conseille cependant pas, le tout pouvant selon moi décevoir et être facilement oublié.

    Ruler : Master of the Mask | Moorim SchoolRuler : Master of the Mask | Moorim SchoolRuler : Master of the Mask | Moorim SchoolRuler : Master of the Mask | Moorim SchoolRuler : Master of the Mask | Moorim SchoolRuler : Master of the Mask | Moorim SchoolRuler : Master of the Mask | Moorim SchoolRuler : Master of the Mask | Moorim SchoolRuler : Master of the Mask | Moorim SchoolRuler : Master of the Mask | Moorim School

     

    DISPONIBLE SUR NETFLIX  !



    votre commentaire
  •   

     


     

    Survolez les couvertures pour plus de renseignements.

    THE IVY CHRONICLES T1
    de Sophie Jordan

    J'ai Lu ( 2016 )
     
    Pepper est amoureuse de Hunter depuis toujours. Une seule ombre au tableau : il n’en sait rien et n’a jamais vu en elle que la meilleure amie de sa petite sœur. Le jour où ce dernier est enfin libre, Pepper doit saisir sa chance mais ne sait pas comment s'y prendre. Qu’à cela ne tienne, ses colocs ont le prof parfait en tête. 
     
    7.5/10


     
    LA REINE COURTISANE
    d'Anna Triss

    Black Ink ( 2019 )
     
    Après des siècles de paix, les quatre clans de l’île Symbiose se livrent une guerre sans merci. Sylvan, le jeune roi Falune, guerrier capable de contrôler la magie de Feu, asservit les trois autres royaumes de Symbiose en semant la mort et la terreur sur son passage. Il fait de la reine Alena du clan Gelane sa captive afin de l'exécuter. Mais reine ou esclave, elle reste avant tout une Gelane et fera honneur son clan.
     
    8.5/10


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    _____

    THE IVY CHRONICLES T1 - PRÉMICES
     ( 2015 )
     | ★★★✯☆ : Prémices possède en soi une histoire assez bateau, à savoir une jeune universitaire toujours sous le charme du frère de sa meilleure amie depuis plusieurs années, qui ne la voit malheureusement que comme une autre petite soeur. Quoi de mieux dans ce genre de situation que de se décoincer un peu avec l’aide d’un barman expérimenté - surtout quand l’objet de nos convoitises s’avère être enfin libre ? Rien de bien méchant vous voyez. Pourtant, ce premier tome a été dévoré en à peine un jour. Même si la trame n’est en rien originale, assez prévisible vous me direz, l’histoire de Pepper et Reece est très belle et agréable à suivre. Si la jeune femme peut s’avérer agaçante dans certaines situations, ce que l’auteur essaie d’associer à son manque d’expérience et à son désir d’enfin connaître la vie rêvée, à savoir une vie stable avec un point d’encrage, Reece est clairement le gros plus du roman. Il dépasse cette image de simple mec mystérieux tant il s’est révélé quelqu’un de véritable et bon de l’intérieur. Pepper n’aurait pas pu rêver mieux, surtout quand on s’aperçoit à quel point Hunter, sur qui elle avait jeté son dévolu depuis plusieurs années, est tant ennuyant qu’aveugle. Depuis quand un mec s’intéresse soudainement à une fille juste parce qu’elle est désormais convoitée ? Je pense que l’auteur aurait pu approfondir la chose de ce côté-là. Encore une fois, les deux personnages principaux possèdent leurs propres failles et démons mais j’ai aimé que l’on en fasse pas tout un plat une fois les choses dévoilées et que ça ne soit pas aussi gros que dans d’autres histoires, ce qui rendait les personnages sans doute plus accessibles. Quant aux colocataires qui vont également avoir droit à leur propre histoire, elle sont assez bien introduites puisqu’elles ne sont jamais bien loin pour guider leur amie, me donnant hâte de suivre leurs propres aventures. Alors bien-sûr, ce premier volet a des défauts et n’est pas plus intéressant que d’autres mais promet de passer un bon moment entre deux plus grosses lectures. Simple mais efficace.    [ + D'INFOS • LIRE LE DÉBUT PAR LA MÊME AUTEUR ]

    _____

    LA REINE COURTISANE ( 2019 ) | ★★★★☆ : Après une grosse panne de lecture depuis la fin de l’été, quoi de mieux pour se relancer qu’une bonne histoire pour le moins inattendue ? C’est totalement à l’aveugle que je me suis lancée dans La Reine Courtisane, intriguée par son synopsis qui m’a mené à découvrir une histoire vraiment prenante dès les premières pages. On se retrouve au coeur d’un conflit entre quatre pays possédant chacun des pouvoirs liés à un élément. Si notre héroïne Alena est la reine de l’une de ces quatre contrées, dernière prisonnière d’un roi tyrannique, ça n’est pas pour autant que la tournure des événements sonnera toute aussi vue et revue. En effet, le contexte s’est révélée très accrocheur, d’autant plus qu’il est couplé à plusieurs touches de fantastique qui apportent un petit quelque chose supplémentaire bien accueilli. On rentre ainsi directement dans le vif du sujet, allant de découvertes en découvertes à propos d’un univers intéressant à explorer malgré quelques longueurs. Pourtant, je ne me suis pas ennuyée une minute aux côtés d’Alena et de Sylvan qui forment un bon duo de tête, l’héroïne ayant du caractère et ne cessant d’évoluer. L’écriture est belle et les descriptions immersives. La référence aux contes de Shéhérazade m’a d’ailleurs donné le sourire, ce qui est d’autant plus appréciable lorsque l’on constate que l’auteur ne s’approprie pas le tout. Les rebondissements, bien que très prévisibles, réussissent à renouveler l’intérêt au fil des pages. Rien de nouveau mais une matière bien exploitée qui m’a satisfaite de A à Z.    [ + D'INFOS • PAR LA MÊME AUTEUR ]

     

    Et de votre côté, quelles sont les derniers livres que vous avez redécouverts ?

     


    votre commentaire


  •     SPÉCIAL RELECTURE     

     
     


     

    Survolez les couvertures pour plus de renseignements.

    WAIT FOR YOU T1
    de Jennifer L. Armentrout

    J'ai Lu ( 2014 )
     
    Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l’attention : tels sont les trois préceptes qu’Avery s’est imposé pour son entrée à la fac. Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Ensemble, seront-ils capables d’affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant, a tout changé ?
     
    8.5/10 


     
    BREATHING T1
    de Rebecca Donovan

    Pocket Jeunesse ( 2015 )
     
    Lycéenne parfaite, Emma n’a pourtant qu’une amie et ne sort jamais. Personne ne la connaît vraiment. C’est ce mystère qui attire immédiatement Evan, tout juste arrivé de San Francisco. En quelques jours, il va bouleverser le quotidien bien huilé de la jeune fille. Mais il ignore qu’en tentant coûte que coûte d’entrer dans sa vie, il la menace directement.
     
     7.5/10


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    _____

    WAIT FOR YOU T1 - JEU DE PATIENCE
     ( 2014 )
     | ★★★★☆  : Jeu de Patience est à peu de chose près l’un de mes premiers roman en milieu universitaire. À l’époque j’étais tombée raide dingue de l’ensemble et tout particulièrement de Cam, le protagoniste. Sans vous mentir, ce dernier me fait toujours fondre mais ma relecture de cette année m’a ouvert les yeux sur certains points. On n’échappe clairement pas aux clichés du genre, surtout pour une histoire qui commence à dater. Pourtant ce premier reste pour moi une sorte d’incontournable. Le cadre universitaire rajoute cette touche en plus et n’est pas uniquement là de nom. Le roman porte également bien son nom puisqu’il est bel et bien question de patience quant à la relation que fondent Avery et Cam. Ça n’a cependant pas été synonyme de longueur ou d’ennui pour ma part. L’histoire est très basique, sans réelle intrigue mais l’auteur sait mettre en avant le passé de ses personnages. Avery est une héroïne discrète mais que l’on découvre surtout très renfermée sur elle-même à cause d’expériences passées et d’un fort sentiment de rejet. Si je suis inévitablement tombée sous le charme de Cameron et de chacune de ses attentions envers Avery, il faut bien avouer que le jeune homme semble un peu trop parfait par moment, dans le genre confiant, bien dans sa peau, avec un humour qui lui va parfaitement. Il est en revanche loin d’être un personnage fade et j’ai savouré chacune de ses interactions avec sa belle. Il faut dire que Jennifer L. Armentrout a le don de nous servir de très beau duo et bien qu’on ait connu plus original venant de sa part, Jeu de Patience de déroge pas à la règle.    [ + D'INFOS • LIRE LE DÉBUT PAR LA MÊME AUTEUR ]

    _____

    BREATHING T1 - MA RAISON DE VIVRE ( 2015 ) | ★★★✯☆ : Dans mes débuts en tant que réelle lectrice, Ma Raison de Vivre était sans doute l'un de mes roman favoris. Pourtant, ça n’est pas pour autant que je me suis un jour précipitée sur la suite et après quelques années, je me rends compte que c’est en partie dû à plusieurs défauts que j’avais peur de retrouver dans la suite, qui me paraissait alors sans intérêt. Pour en revenir sur ce premier tome, bien qu’on ait du mal à rester insensible au cadre de vie de l’héroïne et aux tourments qui la poursuivent, le tout n’est pas aussi bien exécuté que je l’aurais aimé. L’auteur passe selon moi trop de temps à raconter la vie de lycéenne amoureuse d’Emma malgré le fait qu’elle avait clairement les cartes en main pour mettre en valeur son sujet premier, à savoir la maltraitante infantile. Forcément, j’ai n’ai pas été touchée à la hauteur du sujet lui-même. Il n’y a rien de réellement poignant ou bouleversant même si beaucoup d’émotions se bousculent. Trop de facilités à mon goût, surtout au niveau du personnage d’Emma qui est touchante suite aux épreuves qu’elle vit mais n’en est pas plus attachante. Elle ne prend pas les bonnes décisions et ce de manière répétée, ce qui fait trainer l’histoire en longueur et la fait tourner en rond. Dommage car certains passages valent le coup. En plus de ça, les personnages ajoutent cette part de cliché clairement pas nécéssaire et s’il est vrai qu’Evan est un amour, c’est également un personnage trop lisse et plat. Malgré le bon moment passé et une lecture qui pourrait plaire à beaucoup, je n’ai pu passer à côté du manque de réalisme que m’inspirait ce bouquin et repousse une nouvelle fois ma lecture de la suite.    [ + D'INFOS • LIRE LE DÉBUT PAR LA MÊME AUTEUR ]

     

    Et de votre côté, quelles sont les derniers livres que vous avez redécouverts ?

     


    votre commentaire
  • Yanxi Palace : Princess Adventures | Un spin-off qui tarde à se démarquer et manque de réels enjeux

     

    YANXI PALACE : PRINCESS ADVENTURES

    2019 Chine | 6 ép. 45 min.
      



     Avec Rain Wang, Wang Yi Zhe, Wang Yu Wei & Xu Xiao Nuo ( Please Love Me ).

    Ce spin-off du célèbre Story of Yanxi Palace suit une princesse déterminée, issue de la dynastie Qing qui doit faire face aux intrigues du palais et aux règlements de comptes visant sa famille, et découvre ainsi les arcanes de l'amour.   [ + D'INFOS • TRAILER • TRAILER DE STORY OF YANXI PALACE • INTRO ]

     


      Yanxi Palace : Princess Adventures | Un spin-off qui tarde à se démarquer et manque de réels enjeux


    UN SPIN-OFF QUI TARDE À SE DÉMARQUER ET MANQUE DE RÉELS ENJEUX


    Repéré plusieurs semaines avant sa sortie sur Netflix, quelle déception pour moi de constater que Yanxi Palace : Princess Adventures ne faisait que six épisodes. Spin-off d’un drama ayant fait parlé de lui dans le monde entier, je voyais en lui une valeur sûre, ayant été conquise par les quelques épisodes vus du drama original.

    L’histoire tourne autour de la princesse Zhao Hua, la fille de l’héroïne du fameux Story of Yanxi Palace, mais surtout une jeune fille assez immature, partagée entre son futur mariage arrangé avec Lhawang Dorji, sa rivalité avec la princesse Siwan - une rivale sans grand intérêt - et ses sentiments naissants pour Fukkan’gan. Comme vous pouvez vous en douter, les enjeux manquent donc cruellement dans ces prémices dignes des plus anciennes comme des plus récentes séries adolescents. Si le tout reste assez agréable, en partie dû aux décors mais surtout aux costumes absolument magnifiques qui plongent immédiatement dans l’ambiance, j’ai pu constater avec regret que la qualité de production était bien supérieure à la qualité du scénario qui s’avère trop immature pour être nécessaire. Il n’y a pas de réelle complexité, si ce n’est une ou deux surprises ici et là. Bien-entendu, le personnage de Zhao Hua se révèle bien plus qu’une simple princesse favorisée par ses parents, même si loin d’être vertueuse comme elle l’affirme elle-même. Elle sait cacher sa ruse derrière son doux visage mais la faible quantité d’épisodes n’aide pas à rendre cette ambivalence réellement crédible. À peine l’occasion de se rendre compte qu’elle n’est pas si détestable se pointe que le drama se clôture déjà avec un dernier épisode qui donne l’impression d’avoir été bouclé à la va-vite tant que les choses s’enchainent.

    Concernant les acteurs, c’est une réelle découverte du côté du quatuor qui en sont encore à leurs premiers projets. Aucun ne m’a réellement marqué bien que je sois curieuse de les retrouver autre part. En revanche, le casting de Story of Yan Xi Palace n’est lui pas passé inaperçu pour mon plus grand bonheur : loin d’être de simples caméos, quelle belle surprise de les retrouver en tant que personnages à part entière. Malheureusement, cela ne rattrape en rien le manque de profondeur des personnages qui manquaient d’intérêt ou manifestaient un caractère trop superficiel, la rapidité du tout nous empêchant de comprendre certains choix scénaristiques à leur sujet. Il en va de même pour l’évolution des relations et de sentiments, que ce soit du côté de l’héroïne que de ces deux prétendants, qui peine à convaincre également. En effet, le manque d’approfondissement de la relation entre Zhao Hua et Lhawang Dorji crée une forme de distance entre le spectateur et ce dernier par exemple moins présente du côté de Fukkan’gan qui a été privilégié sans raison. Beaucoup de maladresses qui seront partiellement rattrapées par une fin plus convaincante et juste que le reste, avec un réel argument quant au fait d’avoir choisi de nous faire suivre Zhao Hua qui est bien la fille de sa mère. Seulement, cela ne rattrape pas le fait que Yanxi Palace : Princess Adventures tarde cruellement à se démarquer quand on voit ce que la Chine est capable d’écrire.

    Yanxi Palace : Princess Adventures s’avère donc être un spin-off peu nécessaire qui introduit une histoire qui tarde à innover et à éveiller de l’intérêt, ce qui se révèle franchement peu flatteur pour ceux qui voudrait se lancer par la suite dans le succès que fut Story of Yanxi Palace - bien que les deux puissent être regardés séparément. En soit, ça reste un petit spin-off réussiqui se regarde facilement et qui parvient malgré son peu d’épisodes à nous montrer la prise d’indépendance d’une princesse trop sûre d’elle. Dommage que le tout soit un peu trop maladroit.

     

    DISPONIBLE SUR NETFLIX  !

      


    votre commentaire
  •  Séries origines Netflix #1

    Bien que Netflix soit une plateforme qui propose du contenu diversifié et ayant déjà été diffusé dans notre pays, on ne peut passer à côté de leurs programmes originaux qui retiennent souvent l’attention : des saisons courtes, des thèmes parfois originaux et intéressants, des productions venant des quatre coins du monde et un contenu exclusif. Forcément, lorsque les calendriers des parutions du mois sont publiés, ce sont ces dernières qui m’intéressent le plus et je vous propose donc mon retour sur trois d’entre elles !

     


     

    Survolez les affiches pour plus de renseignements.

    SPINNING OUT S1

    USA | 2020
     |  1 saison ( terminé )
     
    Lorsqu'une terrible chute menace sa carrière de patineuse de compétition, Kat Baker saisit une chance de poursuivre son rêve olympique, au risque de tout perdre. Dans Spinning Out, Kat affronte ses propres démons et traverse les épreuves, tant sur la glace que dans la vie.
     
    6/10


     
    THE WITCHER S1

    USA | 2019
     |  1 saison ( en cours )
     
    Inspiré de la saga fantastique à succès, The Witcher est un conte épique portant sur le destin et la famille. C’est l’histoire du destin entrelacé de trois individus dans le vaste monde du Continent où humains, elfes, sorciers, gnomes et monstres se battent pour survivre et prospérer, et où le bien et le mal peinent à se différencier.
     
    7.5/10
     
    RAGNAROK S1

    Norvège | 2020
     |  1 saison ( en cours )
     
    Dans un village norvégien pollué et troublé par la fonte des glaciers, la fin des temps semble bien réelle. Mais un combat doit opposer une légende à un mal ancestral.
     
    5/10


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    _____

    SPINNING OUT S1 ( 2020 )
     | ★★★☆☆ : Sous ses airs de série adolescente - avec tous les artifices qui vont avec - Spinning Out a le mérite de s’améliorer, passant d’un début très maladroit et superficiel à une histoire qui ne se veut pas dénuée de messages. Si on a clairement affaire à une série adolescente consacrée au patinage, il n’est pas uniquement question de sport et de compétition. Spinning Out s’avère en effet être une série sur la santé mentale, abordant le thème peu répandu de la bipolarité de manière progressive, sans jamais brusquer, apportant à l’histoire plus de profondeur qu’elle n’y parait aux premiers abords. Kaya Scodelario s’avère ainsi être un bon choix pour camper le rôle de Kat, partagée entre ses rêves de patineuse et un environnement familial nocif. La série explore également le côté sombre d’un sport tel que le patinage - à l’image de bien d’autres. Les crises et conflits dépeints vont ainsi de la simple pression familiale et sociale aux troubles psychologiques, en passant par l’homosexualité, le racisme ou la pédophilie. Beaucoup de thèmes importants qui se mélangent, tellement de problèmes qu’ils en finissent parfois par faire perdre de la réalité au récit. Concernant les personnages, ils s’avèrent assez superficiel et caricaturaux : la petite soeur peste, le beau grosse riche et arrogant, les deux frères jumeaux un peu bêtes, la fille volontairement en retrait. Heureusement, l’attachement finit par arriver grâce au développement d’histoires individuelles - aux airs de déjà vu il faut bien se l’avouer - qui restent cependant encore trop en retrait. J’ai tout particulièrement apprécié le traitement des relations entre femmes, tournant avant tout autour de Kat et de sa famille assez spécial. En clair, c’est assez bancal mais ça reste bon public. En espérant que la suite abandonnera la sécurité pour développer le potentiel entrevu.    [ + D'INFOS • TRAILER • FAN MV ]

    _____

    THE WITCHER S1 ( 2019 ) | ★★★★☆ : Jusqu’à la sortie de cette première saison, j’étais ce que l’on peut clairement appeler une novice concernant tout ce qui entourait The Witcher. On peut donc dire que le pari est relevé de mon côté dans la mesure où l’univers dépeint dans cette saison introductive m’a bel et bien donné envie d’en apprendre plus. Série très attendue de 2019, on y suit les aventures de Geralt de Riv en tant que sorceleur qui chasse les monstres en arpentant les divers royaumes d’un continent fictif et fantastique. Son destin finira par lui faire croiser la route de Yennefer, une puissante sorcière et Ciri, une jeune princesse qui semble dotée d’un don particulier. Visuellement, le tout est agréable à regarder bien que l’aspect fantastique de l’histoire laissait à espérer bien plus de risques, notamment concernant des effets spéciaux pas toujours convaincants. De même, les personnages ne sont pas encore assez creusés à mon gout mis-à-part peut-être celui de Yennefer, qui m’a déjà fait bien plus d’effet qu’un Geralt manquant cruellement de charme et dont les aventures m’intéressent bien plus que le personnage en lui-même. Si les épisodes s’avèrent assez inégaux, le traitement de la temporalité - qui en a perdu beaucoup bien que beaucoup d’indices étaient présent - apporte un petit quelque chose de différent à ces huit premiers épisodes, nous permettant explorer chacun des trois personnages principaux de manière individuelleet donc d’autant plus savourer leur union. Le tout n’est parfois pas des plus clairs mais le potentiel est bien présent. À voir si la seconde saison améliorera certains aspects encore trop bancals.    [ + D'INFOS • TRAILER • OST • FAN MV ]

    _____

    RAGNAROK S1 ( 2020 ) | ★★★✯☆ : Quelle deception ! J’avais beaucoup d’espoir pour cette série sur la mythologie nordique portée par la problématique universelle du climat qui fait tant parler d’elle aujourd’hui. Je n’ai jamais rien eu contre le séries adolescentes, n’ayant moi-même pas encore passé la vingtaine, mais là c’est clairement vide, voire vide de sens pour tout vous dire. Cette première saison pourrait même faire office de simple introduction tant les éléments les plus interessants restent immobiles à la surface. On nous parlait d’une série sur la mythologie nordique, elle-même sous-entendu dès son titre.. alors pourquoi nous proposer un contenu si pauvre et inachevé ? Le côté adolescent ne m’aurait en rien déplu si les trois quart du reste ne s’étaient pas révélés aussi superficiels que les personnages eux-mêmes, pourtant assez intéressants dans leur début pour certains. En même temps, six épisodes de quarante-minutes ? C’est quasiment la moitié du réelle saison. Le sujet avait tout pour plaire et pourtant on ne cesse de l’effleurer jusqu’au dernier épisode dont la dernière scène semble elle-même coupée, soit disant pour nous donner envie de voir la suite qui on le devine sera plus spectaculaire que… ça, du pur divertissement et encore. Netflix a sans doute été meilleur dans sa publicité mensongère que les scénaristes dans l’exploitation de leurs idées.    [ + D'INFOS TRAILER ]


    Et de votre côté, quelles sont les dernières séries originales Netflix que vous ayez vu ou celles vous ayant le plus marqué ?

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires