• Close Range Love

     

    CLOSE RANGE LOVE

    2014 Japon 118 min.

     


      

    Kururugi Yuni est une excellente élève sauf dans une seule matière : l'anglais. Sakurai Haruka enseigne l'anglais et est le professeur le plus populaire du lycée. Suite aux incessantes plaintes de Kururugi sur sa manière d'enseigner, le professeur Sakurai décide de lui donner des cours particuliers. Kururugi ne supporte pas le manque de sérieux dont il fait preuve et pourtant, habituellement froide avec les autres, elle va peu à peu se rapprocher de lui.

     



          
    K
    omatsu Nana • Kururugi Juni      '     → Drowning Love • Tomorrow I Will ... Kids on the Slope • After the Rain            
     Yamapi • Sakurai Haruka                      → Code Blue • Buzzer Beat • Flowers for Algernon • From Five to Nine


     

    Il n'y a aucun spoiler, lisez donc sans craintes.

    Suite à la très grande déception que m'avait fait ressentir Orange, je ne m'étais pas du tout sentie d'attaque pour regarder un autre film japonais du genre, alors que tant m’intéressaient. J’ai toujours trouvé qu’au delà des histoires racontées, ces derniers possédaient leur propre charme. Après tout, je trouve que les adaptations de mangas détiennent toujours ce petit quelque chose qui nous attirera sans argument valable. Concernant Close Range Love, sans être une déception ce n’est pas non plus une très grande réussite. J’ai trouvé le tout inachevé et bien trop banal pour un film ayant eu un fort succès dans son pays d’origine.

    On est ici face à un amour interdit entre un professeur et son élève, un sujet classique qui pourtant n’est pas énormément représenté dans les films japonais. J’étais moi-même assez curieuse de découvrir comment ils allaient aborder le sujet. Finalement, cela reste très simple puisqu’il est question d’une adolescente détestant l’anglais et qui travaille pourtant dur. Bien entendu, le rapprochement se faisant avec son professeur d’anglais suite à ses difficultés avec la langue est tel qu’ils finiront par développer des sentiments.

    Si on se base sur les deux personnages principaux, on ne peut pas dire que c’était mauvais. Yuni est un personnage assez particulier dans sa manière de se comporter avec les autres. Assez à l’écart des autres, on comprend bien vite que sous son épaisse carapace se trouve une belle personne. Seulement, son personnage reste trop peu approfondi et j’avais du mal à être sur la même longueur d’onde qu’elle. Quelques dizaines de minutes de plus face à son visage souvent sans expression auraient clairement pu m’achever. Pour un personnage aussi fermé, le choix de Nana Komatsu m’a semblé mauvais dans le fait qu’elle ne dégageait rien dans un tel rôle. Du côté de monsieur le professeur, ça s’est bien mieux passé pour moi. D’une part son personnage est plaisant mais contribue également à embellir celui de Yuni. Il prend soin d’elle et son envie de comprendre son élève le fait tomber aveuglément. Seulement, cela n’empêche pas le manque d’alchimie entre ces deux-là. De plus, l’évolution de leur relation reste très linéaire, sans aucune particularité ni surprise, sans aucun rebondissement valable. C’est tellement simple que ça finit par en devenir ennuyant et similaire à tant d’autres choses.

    Close Range Love ne réussit donc pas à s’imposer parmi les plusieurs dizaines d’adaptations de shojo dont la plupart tardent à innover. Le tout manque de profondeur et d’intérêt malgré le moment sympathique passé devant cette histoire d’amour un peu trop fantasmée.

     

     

    Retrouvez ce film sur le site de la Dubu Fansub !

     

     


    votre commentaire
  •  

    THE HEIRS

    2013 Corée 20 ép. 63 min.

     


     

    « Ceux qui veulent la couronne devront en supporter le poids. »

     

    Héritier du groupe Empire, fils illégitime du président Kim Nam Yun et fiancé à la jeune héritière Yu RachelKim Tan a grandi dans l'ombre de son frère aîné Kim Won qui contrairement à lui prend son travail au sein de l'entreprise très au sérieux. Alors qu'il effectue ses études aux États-Unis où il a été envoyé par son frère considérant sa présence comme une menace à sa position, Kim Tan fait la rencontre d'une jeune fille nommée Cha Eun Sang pour laquelle il développera peu à peu des sentiments. Mais dès leur retour en Corée, celui-ci découvrira vite qu'elle n'est autre que la fille de la gouvernante muette travaillant pour sa famille.

    Suite à divers concours de circonstances, Eun Sang fera également la rencontre de Choi Yeong Do, ennemi juré de Kim Tan et héritier d'une grande chaîne hôtelière qui fera ainsi naître un triangle amoureux entre tous les trois. Par ailleurs, Yun Chan Yeong, le meilleur ami d'Eun Sang et fils du secrétaire du groupe Empire se trouve aussi être le petit ami de Lee Bo Na, l'ex-petite amie de Kim Tan et héritière d'une grande agence de divertissement.

    Tout au long de l'histoire, ce drama suivra les aventures de ces riches adolescents semblant tout posséder excepté leur liberté.

     



           L
    ee Min Ho • Kim Tan                                   → Boys Before Flowers • City Hunter • Legend of the Blue Sea                             Park Shin Hye • Cha Eun Sang                     → You're Beautiful  • Pinocchio • Doctors • Memories of the Alhambra             Kim Woo Bin • Young Do                              → White Christmas • School 2013 • Twenty • Uncontrollably Fond  


     

     Il n'y a aucun spoiler, lisez donc sans craintes. 

    Il est assez difficile de donner un avis à The Heirs convenant à tous car il faut bien l'avouer, pour certains débutant dans le monde de Dramaland, il pourra être vu comme un chef d'oeuvre - bon peut-être pas à ce point-là mais quand même - rappelant certaines séries Américaines. À l’inverse, pour les dramavores de longues dates ainsi que pour les plus critiques et pointilleux, The Heirs aura malheureusement plus l’air d’un flop tant redouté. Pour de simples dramavores tels que moi, avec seulement quelques années d'ancienneté ( à l’époque du visionnement de ce drama ) et un esprit critique très ouvert, The Heirs et ses nombreux défauts aura su être un minimum apprécié. Pour faire simple, ce drama est bel et bien selon moi un flop car oui, on s'attendait à du concret, à de l'argent bien placé et non à de la publicité révue et déclinée sans cesse. En réalité et à lui seul, le drama est une publicité regroupant des acteurs et artistes ô combien connus qui sont très honnêtement bien loin de convenir aux personnages recherchés - et des gardes-robes tantôt adaptés tantôt au point culminant de la faute de goûts.

    Je ne m'attarde jamais énormément sur la réalisation mais ici, les grands défauts de celle-ci se résument en des mots simples qui risquent de se présenter souvent dans cet article : bâclée, clichée, niaise. Le scénario absolument banal n'arrange rien. Les scénaristes qui pensaient forcément qu'une histoire de riches sortirait du lot étaient totalement dans le déni.. tellement qu'un scénario aussi banal parait en fait sans aucun but ou sens. On se centre sur une histoire principale absolument non-intéressante alors que les histoires environnantes auraient pu faire un minimum briller ce drama. De plus, il n’est pas compliqué de voir que dans The Heirs, on veut envoyer du tape à l’œil, du cher, du beau mais au final, tout ce que l'on retient ce sont les horribles pulls et manteau de Choi Young Do et la garde-robe supra-gigantesque de Cha Eun Sang avec 46 manteaux, alors que celle-ci est loin de devoir en posséder autant.

    J’aurais pu de ce fait ne pas aimer voire détester sauf que c'est plutôt l'inverse - bravo à toute l’équipe vous m’avez eu. Je n’oublie cependant pas le trop de potentiel gâché en un seul drama. Seulement, il faut bien avouer que j’ai réussit à enchainer les épisodes en peu de temps, et rien que pour ça The Heirs a eu le mérite de tenir ses promesses sur un des éléments, son additivité. Le problème est qu’il ne fera pas forcément accrocher à tous types de profils comme expliqué plus haut. En soit, les premiers épisodes qui se déroulent en Amérique avaient déjà de quoi décevoir. Ça empestait déjà le cliché et beaucoup d’éléments étaient de trop : à commencer par l’histoire de la soeur d’Eun Sang ainsi que la répercussion sur cette dernière qui se retrouve abandonnée dans un pays dont elle connait même pas la langue. Les scénaristes ont en plus de ça voulu pondre au personnage principal, Kim Tan, un meilleur ami qui convenait pour le coup très bien au stéréotype du lieu. Sans aucun intérêt donc. Pour rester sur les personnages qui ont souvent la capacité de sauver un drama, ils ont également de quoi décevoir en voyant le résultat malgré un sacré casting d’acteur - ou du moins ce que l’on a voulu nous en faire croire. Ils étaient trop vieux ou encore témoignaient d’un certain malaise quand à leur rôle, comme si leur personnage était bien trop dépassé pour eux.

    Je dois cependant avouer que le personnage de Kim Tan n’aurait pas eu cette saveur assez particulière sans la présence de Lee Min Ho qui en a finalement fait un personnage que j’ai aimé suivre. Il a ce côté taquin et boudeur, assez spontané et honnête qui vient en partie du jeu de l’acteur. On pourrait donc finalement penser qu’il fut un bon choix pour ce drama mais : Lee Min Ho pour incarner un gars de seize/dix-sept ans ? L'idée aurait clairement due être mise aux oubliettes. Même chose du côté de Park Shin Hye mais en bien pire : zéro crédibilité, tant au niveau de l'âge qu'au niveau de l'interprétation. Pour faire clair, je n'ai pas aimé Cha Eun Sang alors que je suis du genre très tolérante au niveau des personnages du genre qui sont parfois prédestinés à être chiants. Il faut croire que de mon côté avec Shin Hye, ça casse plus que ça ne passe. De plus, la romance de leur personnage monopolise le drama. D’un côté ça ne m'a pas vraiment dérangée puisque je suis une férue de romance, mais à la fois se concentrer sur un tel couple restait une très mauvaise idée : sans alchimie et sans crédibilité, ça ne peut pas marcher - et encore moins quand on nous force à voir chacun de leurs moments sous tous les angles. Notons que les scènes de baisers dans les dramas sont des moments tant attendus. Ceux entre le duo principal étaient clairement à fuir. Le personnage de Young Do était dans l'ensemble raté au tout début et c'est dommage quand on sait que c'est Woo Bin qui a été choisi pour interpréter un personnage si incompréhensible. Seulement, j'ai été heureuse d'enfin pouvoir l'apprécier vers les dix derniers épisode où son personnage commence à obtenir l'attention qu'il méritait. Un trio finalement bâclé mais on peut tout de même noter que leur évolution du début à la fin est un bon point.

    Mis-à-part le trio principal, un grand nombre de personnages secondaires aura réussi à me convaincre un minimum. Commençons par Yoo Rachel. Alors que j'aurai dû vouloir l'étrangler durant tout le drama, je me suis attaché à elle, bien que l'envie de la taper soit survenue plusieurs fois. Mais que voulez-vous ? Une peste reste une peste. Continuons avec monsieur le délégué joué par Kang Ha Neul, cet acteur tant apprécié qui aura réussi a dégoter le personnages qui selon moi ressort le plus de toute cette mascarade de lycéens. Le duo Chan Young / Bo Na aura été un délice alors un grand merci pour tous ces éclats de rire et ces sourires apportés. Merci d'avoir été cette bouffée d'air frais au milieu de tout ce mélodrame improvisé ! Parlons adultes, parlons rapide : le duo de maman de nos deux héros auront été les seuls personnages adultes à m'avoir atteint et ressortira gagnant face à ces parents psychopathes sur les bords. Pour finir avec la plus grosse déception de mon côté, parlons de Kim Won et Hyun Ju. Du gâchis pour Joo Eun qui apparaît pour de très courts moments alors qu'elle aurait pu être cet élément de fraîcheur dans ce monde d'adulte bien trop sérieux. J'ai aimé son rôle, bien trop passager alors qu'il méritait un minimum d'importance ! Du côté de Kim Won, il était vraisemblablement le seul personnage avec du sens dans toute cette histoire. Seulement entre amour et argent, l'amour reste un point non exploité ce qui est absolument dommage car leur romance aurait facilement pu voler la vedette à celle de nos héros.

    Vous aurez surement l’impression que mon intention était de vous faire fuir ce drama et honnêtement je pense que c’était indirectement le cas. Mais indépendamment de tout ça, j’ai bien aimé le suivre à l’époque de sa sortie. Dans tous les cas je n’oublierai pas l’OST qui finalement résume assez bien la constructiviste des histoires amoureuses de ce drama : Love is the moment. Love is the feeling. Love is the pain.

     

    Retrouvez ce drama sur le site de la Dubu Fansub !

    The Heirs est également disponible sur Viki et sur Netflix.

      


     

    - FAN MV -

    Attention, ces vidéos contiennent des images de l'oeuvre !

    The Heirs   The Heirs

     

    - TOP OST -

    The Heirs  The Heirs

     

     


    votre commentaire
  • Descendants of the Sun

     

    DESCENDANTS OF THE SUN

    2016 Corée 16 ép. 60 min.

     


     

    « Il est intelligent, drôle et mystérieux mais.. il possède énormément de secrets. »

     

    Yu Si Jin est un jeune militaire appartenant aux troupes de « maintien de la paix des Nations Unies ». C'est surtout le commandant en chef d'une unité militaire d'élite : celle des forces spéciales. Cette unité est entraînée et envoyée aux quatre coins du monde pour mener à bien différentes missions aussi dangereuses les unes que les autres et ce, dans le secret le plus complet. Il est secondé dans son commandement par le sergent-major Seo Dae Yeong qui est aussi son meilleur ami.

    Alors qu'ils se rendent ensemble aux urgences pour récupérer le portable de Dae Yeong volé par un jeune conducteur de moto blessé lors de sa capture, Yu Si Jin fait la connaissance de Kang Mo Yeon, une belle et talentueuse chirurgienne, et tous deux tombent amoureux l'un de l'autre.

    Cependant, ils exercent tous les deux des métiers totalement opposés : alors que le travail de Si Jin implique parfois le sacrifice de vies humaines tout en risquant la sienne, la vocation de Mo Yeon quant à elle consiste à sauver toutes les vies, sans exception. Ces différentes perspectives les mènent finalement à se séparer.

    Huit mois plus tard, lorsque Mo Yeon rejette les avances du directeur de l'hôpital, elle se voit affecter à diriger une équipe médicale bénévole à Uruk. C'est là qu'elle rencontre de nouveau le capitaine Yu Si Jin. Seront-ils plus forts que le destin qui s'acharne sans cesse à vouloir les rapprocher ? Et surtout seront-ils capables de travailler côte à côte dans ce terrain dangereux pour pouvoir retourner chez eux sains et saufs ?

     



                        S
    ong Jung Ki • Yu Si Jin                               → A Werewolf Boy • Nice Guy • The Battleship Island                                          '  Song Hye Kyo • Kang Mo Yeon                   → Full House • That Winter, The Wind Blow • Encounter                                       Jin Gu • Seo Da Yeong      a                          → Northern Limit Line • Night Light • One-Line                                                       Kim Ji Won • Yun Myeong Ju                     → To the Beautiful You • Gap Dong • Fight for my Way


     

    Les spoilers sont entre crochés (surlignez-les pour les lire), lisez donc sans craintes.

    Sorti plus tôt dans l’année à l’époque où j’écrivais cet article pour la première fois, je pense avoir un certain recul par rapport aux attentes que beaucoup avaient eu. Tout m'attirait et je sors de mon visionnement plutôt satisfaite. Beaucoup d'éléments auront réussi à me plaire et quitter ce drama m’a tout de même laissé un petit vide. C'est donc contrairement à une grande partie de la blogosphère francophone que je me dirige vers l'avis des Coréens - même s’il est vrai que l’on est pas non plus arrivé à la petite pépite que l’on nous avait vendu.

    L'intrigue de base me plaisait déjà énormément. Même si l'on ne nous a pas livré un drama sans cliché et tout bonnement parfait comme on nous le promettait, le fait de suivre les aventures de cette bande de docteurs et de militaires aura quand même su me convaincre. Visuellement, on frôle sans doute le sans faute : découvrir les paysages d'Urk était un réel plaisir et j'ai d'ailleurs adoré le fait que l'on puisse quitter la Corée, ce que l’on osait peu avant. L'humour aussi est un bon point à noter de mon côté même s'il faut prendre en compte qu'il ne sera pas forcément apprécié par tous. Du côté de l'OST par contre, elle fut jolie certes mais ne m'a laissé aucun souvenir ce qui est dommage puisque ça aurait été idéal couplé à de si beaux paysages.

    Une romance très centrale donc, ce que beaucoup reprochent à ce drama. En effet, ce trop de romance sacrifie beaucoup l'action, qui aurait dû être, vu le scénario, l'élément clé. Je suis à 100% d'accord sur ce point. J'aurais aimé avoir un Descendants of the Sun rempli d'action et d'adrénaline mais, en grande férue de romance, j'admets que le Descendants of the Sun centrée sur cette romance entre docteur et militaire, jugée compliquée, - l’un sauve des vie, l'autre en prend pour le pays - aura réussi à me convenir. Malgré le fait qu'elle ne m'aura pas transcendée, certaines scènes auront tout de même su me toucher. C'est surtout la romance secondaire qui me laisse un excellent souvenir, tellement elle fut accrochante et différente : un amour compliqué quoi.

    Si l'on se concentre sur les personnages, ce sont également et majoritairement les personnages secondaires qui se seront démarqués, que ce soit l'équipe médical ou encore les soldats. Il y en aurait bien trop à citer mais que ce soit pour les acteurs ou leur personnages : ils étaient tout de même essentiels. Concernant les principaux, je n'ai pas vraiment réussi à m'attacher au personnage qu'interprète Song Hye Kyo, sûrement à cause de l'émotion manquante qui rendait parfois son jeu instable ou faux, surtout dans un drama comme celui-ci. Je pense que j’attendais plus d’émotions et moins de sang froid. Ce qui m'aura en revanche vraiment conquise à ce niveau, ce sont bien les deux leads secondaires car Seo Dae Young et Yeon Ju étaient des essentiels dans ce drama, loin de la banalité que l'on retrouve dans les leads principaux. Par contre je dois bien admettre que Song Jung Ki, toujours fidèle à son charme, a su attirer mon attention malgré un personnage pas tant marquant. En revanche, l’amitié que partageait son personnage et celui de Jin Gu m'aura laissée un très bon souvenir.

    Pour ce qui est de la fin, j'aurais aimé plus de risques, vu le sujet traité [ une ou plusieurs morts n'auraient pas été déplacées ]. [ J'ai trouvé la réaction de Mo Yeon suite à la mort de son aimé trop fade et j'avais un peu du mal à croire, toujours pour la même raison, qu'une année avait pu passer. J'ai d'ailleurs trouvé le jeu de Song Hye Kyo horriblement peu crédible lors de la révélation de la non-mort des deux soldats, ce qui n'a donc pas amélioré mon avis sur son personnage. ] Puis c'est moi ou la dernière scène était d'un ridicule monstre ?
     

     

    Retrouvez ce drama sur le site de la Dubu Fansub !

      


     

    - FAN MV -

    Attention, ces vidéos contiennent des images de l'oeuvre !

    Descendants of the Sun    Descendants of the Sun    

    Descendants of the Sun

     

    - TOP OST -

    Descendants of the Sun

     

     


    votre commentaire
  • EXO Next Door

     

    EXO NEXT DOOR

    2015 Corée 16 ép. 12 min.

      


      

    Ji Yeon Hee, une jeune femme de 23 ans, vivant toujours chez sa mère, n'ayant jamais connu l'amour et ne connaissant les relations amoureuses qu'à travers les dramas, va un jour faire la connaissance de ses nouveaux voisins, ceux-ci s'avérant être les membres charmants du célèbre groupe EXO.

     


     
                        Mun Ga Yeong • Ji Yeon Hee            → Mimi • Eclipse • The Great Seducer • Welcome to Waikiki 2                                         Chan Yeol [EXO]                                  → Salut d'Amour • Missing 9 • So I Married an Anti-Fan                                                   D.O [EXO]                                             → Be Positive • Pure Love • Hyung • 100 Days my Prince                                                   Baek Hyun [EXO]                                → Moon Lovers                                                                                                                             Se Hun [EXO]                                       →  //


     

    Il n'y a aucun spoiler, lisez donc sans craintes. 

    Ji Yeon Hee est une jeune femme de 21 ans, vivant toujours chez sa mère et n'ayant jamais connu le réel amour. En effet, elle ne le connait qu’au travers des relations amoureuses vues dans divers dramas. Cette dernière va un jour faire la connaissance de nouveaux voisins, ceux-ci s’avérant être les charmants membres du célèbre groupe EXO. Clairement, on est très proche de la fanfiction ou encore du drama tant rêvé par les fans du groupe – à condition d’éliminer Yeon Hee et de prendre sa place cela va de soi.

    Si on omet cet aspect-là, EXO Next Door aura été un drama sympathique à regarder. On est très loin du chef d’œuvre mais c’est toujours agréable de voir que l’on arrive à apprécier certains types de dramas malgré leurs imperfections.

    On nous annonçait donc une histoire simple et je dois avouer que j’ai plutôt bien aimé. Même si le tout semble vouloir garder un côté mignon, je me suis bien marrée face à notre héroïne et à la situation dans laquelle elle se retrouve. Dommage que les personnages et les acteurs – même s’il faut avouer que le choix était un peu limité – apportent ce côté un peu décevant. Les EXO se sont plutôt bien débrouillés en sachant qu’à l’époque où est sorti ce drama, et où je l’ai regardé, aucun n’aurait pu être vraiment qualifié d’acteur. Cependant, j’ai été énormément brusquée en voyant ce que les scénaristes avaient choisi de faire avec le personnage de D.O, fragile et incertain. Si je me souviens bien, j’ai à l’inverse bien aimé le personnage Chan Yeol qui m’a bien fait rire. C’est d’ailleurs l’humour du drama qui semble lui apporter un côté attachant – surtout quand on voit les scènes entre le frère de l’héroïne et Se Hun qui sont à mourir de rire. Encore une fois dommage quand on voit que l’héroïne s’avère être un peu trop caricaturale et à tout sauf l’air d’avoir 21 ans dans sa tête.

    Du côté bande-son, malgré un choix très très limité, je suis plutôt satisfaite. Beautiful de Baek Hyun a en effet plus d’une fois réussie à m’envouter. Cependant, cela ne m’a pas empêchée d’être déroutée face au rythme choisi. On nous propose beaucoup d’épisodes pour peu de minutes, minutes qui sont diminuées par l’intro, les previews etc. Finalement, on n’évite pas au décrochage malgré le court format, ce qui aurait franchement pu être évité.

    Heureusement, la chose à vraiment retenir reste EXO la famille. Et la bonne nouvelle, c’est que fan ou non, vous pouvez apprécier ce court drama au côté parfois loufoque J'ai ris et aimé suivre les aventures de cette bande de fou.

     

    Retrouvez ce drama sur le site de la Sore.Dake Fansub !

      


     

    - FAN MV -

    Attention, cette vidéo contient des images de l'oeuvre !

     EXO Next Door

     

    - TOP OST -

    EXO Next Door   EXO Next Door

     

     


    votre commentaire
  •  Heartless City

     

    HEARTLESS CITY

    2013 Corée 20 ép. 60 min.

     

        COUP DE  ♥    

     


     

    « Le monde est comme un miroir. Si tu lui craches dessus et que tu le maudis, le monde te crachera dessus et te maudira. Si tu lui souris, le monde te sourira. »

     

    Jung Si Hyun a passé son enfance dans un orphelinat jusqu'au jour où il décide de quitter cet endroit. Il gagne ensuite sa vie dans le milieu de la drogue où il se fera un nom et deviendra même leader de son propre gang. Ji Hyung Min est le chef de section d'une unité spéciale d'enquête. Sa petite amie Lee Gyung Mi est une détective ayant aussi grandi dans un orphelinat aux côtés de Yoon Soo Min, jeune étudiante ayant pour projet de rejoindre l'académie de police et la considérant comme sa sœur.

    Alors qu'un jour, l'équipe de Hyung Min entend parler de Si Hyun et décide de le traquer, Soo Min se retrouve alors à infiltrer le groupe du baron de la drogue. Mais tout se complique lorsque celle-ci tombe amoureuse du fameux chef de gang...

     


     
            Jung Kyung Ho • Jung Si Hyun            → Falling for Innocence • Missing 9 • Prison Playbook • Life on Mars                        Nam Gyu Ri • Yun Soo Min                    → Death Bell • 49 Days                                                                                                          Lee Jae Yun • Ji Hyung Min                  → Heart to Heart • The Secret Message • Weightlifting Fairy Kim Bok Joo              Kim Yu Mi • Lee Jin Suk                         → Can We Love ? • The Scale of Providence


     

    Les spoilers sont entre crochés (surlignez-les pour les lire), lisez donc sans craintes.

    À travers Heartless City, on découvre un monde cruel, où torture et massacre n'est ni un crime, ni un péché. L'angoisse, la cruauté, la colère et la haine y sont rois et chacun y a un destin bien tracé : la mort. En effet, dans un tel univers, aucune autre sortie ne semble possible. À travers d’un affrontement tant psychologique que brutale, on nous mène dans ces rues sombres où personne n'est innocent, n'est là par hasard. Car Heartless City est une vague d'adrénaline et de sentiments dont personne n'est à l'abri.
     
    Bouleversante est un bien bon mot pour une histoire comme celle-ci, à la fois maîtrisée et réaliste. Oui, j'y ai cru. J'ai cru en chacun de ces mensonges. J'ai cru au bien tout comme j'ai cru au mal car tout est si bien mené, car tout paraissait sincère, et pourtant... J'y ai repensé longtemps après les derniers épisodes et mon dieu, qu'est-ce que je me suis faite dupée. À aucun instant, aucune minute ni aucune seconde je n'ai pensé à certains événements qui allaient pourtant bel et bien se dérouler. Personne n'est innocent, personne et c'est tellement réussi ! [ C’est le cas avec le commissaire Min, cet enfoiré, qui aura été pour moi au tout départ un personnage sans importance, complètement insignifiant, et qui s'est bien entendu révélé être ce cerveau manigançant tout depuis des années. Mais aussi avec Si Hyun et Safari : mais bordel c'était des putains d'indics. Et puis, il y avait aussi les policiers qui renseignaient le camp adverse. Mais tous des indics mon dieu ! ] Et je jure qu'à chacune des découvertes, j'étais bouleversée et bouche bée car jamais je n'ai douté d'un personnage alors que j'aurais dû, pour quasiment tous en fait.
     
    Alors oui ici, ce sont bien les personnages qui mènent la danse, si riches psychologiquement. J'étais clairement bluffée, bluffée par leur passé, bluffée par leur présent, bluffée par leur sincérité et par leur réalisme. Entre Shi Hyun qui aura été ce personnage si bouleversant, cette révélation. Il agit avec calme, mais n’est pourtant pas sans failles. Il aime, vraiment sincèrement, et tout ce qu’il subit a le don de nous crever le cœur. De plus, lorsque l’on constate la différence entre le personnage joué par Jung Kyung Ho et ses autres rôles, il est clair qu’il a su parfaitement rentrer dans son personnage. Je veux un Shi Hyun dans chacun des dramas que je regarde, je vous en prie ! Et si seulement, si seulement il n'y avait eu que ça. Car derrière cet homme si charmant, nous retrouvions ses acolytes. L'une d'entre eux était la grande Jin Suk. Mon dieu que j'ai été surprise par tant de talent et tant de tendresse dans un personnage. Elle débordait d’une sincérité qui la rendait parfois faible et qui pourtant témoignait de son humanité. Jamais elle n'aura trahis ceux qu'elle aimait malgré toutes les choses terribles qui auront pu se passer. Elle aura été l’un des seuls personnages à avoir su garder la face, à ne porter aucun masque, à être authentique. [ Finalement, elle perd deux des siens. Ces deux hommes considérés comme sa famille, qui avaient traversés une vie bien cruelle à ses côtés. Quand je pense qu’ils avaient finis par s’accepter avec Soo … ] Sa relation avec Soo Min était sûrement l’un des grands points forts. Elle témoignait de la grande affection qu’elle était capable de donner. C’est l’une des raisons pour lesquelles un tel personnage avait de quoi faire de l’ombre au personnage de Soo Min que l’on nous présente comme l’héroïne, et qui n’avait sans doute pas l’étoffe pour pousser ce drama vers le haut. Sans être détestable, elle incarnait une trop grande fragilité qui parfois ôtait selon moi son réalisme à Heartless City. Bien que j’aie été complétement absorbée par sa romance avec Shi Hyun, il manquait de la profondeur et du contenu à son personnage, qui nous apparait très rapidement comme une petite fille qui veut tout faire comme une grande. Cependant, j’ai apprécié avoir son point de vue. J’aimerais pouvoir citer des tas d’autres personnages mais je pense que je vais moi-même finir par m’y perdre. Je retiendrais bien entendu tout ce lot de personnages exceptionnels joués par de très bon acteurs.
     
    Tout cela aura été en plus de ça vraiment bien mené. J'en suis encore toute remuée. Chacun des combats était juste incroyable. J'avais l'impression d'être présente aux côtés des personnages. J'étais là derrière eux à les soutenir et à chercher à comprendre, comprendre chaque petit élément. Chaque mort, chaque coup bas, chaque remord m'aura marquée. J'ai pleuré tant de fois, dépassée par ce surplus de sentiments. Et puis cette fin mon dieu, si coordonnée au drama. [ C'était quoi putain ? J'ai du pleurer toutes les larmes de mon corps. J'en étais tellement sûre, tellement.. J'aurais aimé une fin heureuse, alors que je suis le genre de personnes à favoriser les fins réalistes. Les personnages le méritaient tant. Seulement, il est vrai que la fin offerte correspondait au drama. Personne ne survit à Heartless City. ]
     
    C’est donc un réel éloge de ce drama que je vous fais là, sans doute mon préféré. Il aura réellement réussi à me transporter. Je tenais cependant à exprimer que malgré son côté très addictif, il n’a pas été épargné par plusieurs défauts qui parfois nous suivent jusqu’à sa fin. Je pense notamment au personnage de Nam Gyu Ri, appréciable, mais qui manquait sûrement de maturité et méritait sans doute une meilleure interprétation – surtout face à un acteur tel que Jung Kyung Ho. Également, si l’histoire aborde le point de vue des trafiquants et celui des policiers, le côté des gentils a été loin de me passionner et pesait un peu trop sur le drama par moment. Heureusement, et même si l’intrigue prend son temps à démarrer, cela ne lui enlève aucune de ses qualités. Je ne peux ainsi que vous le recommander chaudement, en espérant que vous serez vous aussi transportés et immergés par toutes les émotions qu’il transmet.

     


     

    - FAN MV -

    Attention, ces vidéos contiennent des images de l'oeuvre !

    Heartless City     Heartless City

     

    - TOP OST -

    Heartless City     Heartless City

     

     


    2 commentaires